Jimmy Ruf - We Wear The Mask That Grins And Lies, It .... *Now in Venice

Jimmy_Ruf-We_Wear_The_Mask-1-vue1-low.jpg
Jimmy_Ruf-We_Wear_The_Mask-1-vue1-low.jpg

Jimmy Ruf - We Wear The Mask That Grins And Lies, It .... *Now in Venice

1,800.00

Jimmy Ruf
We Wear The Mask That Grins And Lies, It Hides Our Cheeks And Shades Our Eyes, 2019
Sculptures en plâtre polyester
33 cm x 22 cm x 12 cm
Série de 3 ex. uniques
©lemoweditions

Jimmy Ruf passa les seize premières années de sa vie en Afrique, au Maroc, en Egypte, en Irak et au Nigéria. Enfant, certaines images furent très prégnantes, les destructions durant la guerre Iran-Irak en sont un exemple. La créativité Humaine lui apparue  tôt comme source de grandeur et de transcendance, notamment avec les sculptures et architectures monumentales de l'Art de l'Egypte antique. À travers ses oeuvres, il s’attache a cristalliser la vanité de notre civilisation, la création ayant pour finitude ce que certains appellent une transsubstantiation. Cette édition de trois sculptures prend pour matrice un masque, provenant de la région de Benin City au Nigeria, qu'un ami nigérian de l'artiste lui à donné lors de son séjour dans ce pays dans lequel il vécu deux ans. Jimmy Ruf à recrée l'objet par une technique de reproduction à l'identique par silicone puis moulage en plâtre polyester en lui conférant trois couleurs différentes. Le titre est tiré d'un poème de l'auteur afro-américain Paul Laurence Dunbar (27 juin 1872 – 9 février 1906 Dayton, Ohio) dont les parents furent en esclavage avant la guerre de sécession et qui écrit les paroles de la comédie musicale, In Dahomey (1903), la première comédie musicale afro-américaine produite à Broadway.


+ Profil de l’artiste

Add To Cart